FUCK le monde

$25.00

De son texte sur le boulevard Hamel, Jean Fugère, sur les ondes de Radio- Canada, a dit qu’il était « lumineux » ; du phénomène de la Saint-Jean à Québec, David Desjardins, dans les pages du Devoir, a plutôt parlé d’une analyse « brutale ».

C’est ainsi qu’on pourrait présenter ce livre : lumineux et brutal, il a toutes les caractéristiques des joies de la destruction.

Recueil d’essais écrits dans les quinze dernières années, Fuck le monde s’en prend indistinctement et avec la même joyeuse virulence à l’austérité, l’automobile, l’amphithéâtre, le boulevard Hamel, la société québécoise, les prêts et bourses, la charte du PQ, Frédéric Beigbeder, Wal-Mart, So- dexho, les goons, Salvador Dali, Régis, Ricardo, la Presse, la Nordique Nation, les foodies, le libre-échange, et bien plus encore.