Goulka / Zéa Beaulieu-April

$14.00

«c'est le champ qui m'ouvre lorsque je le traverse»

 

Au départ, le fleuve, et un rituel pour extraire une fraction de sa puissance. Puis, la possession par une bête millénaire. Pourrait suivre l’allégresse de vivre emplie de cette beauté sauvage. Toutefois, cette force, si adaptée à son espace, ne se transporte pas dans l’ambiance oppressante de la grande ville. Là, ces fantasmes de destruction sont inavouables.

 

Dans les pages de Goulka se tiennent quelques idées méchantes, des culpabilités, des cris de bête.

 

Premier recueil de poésie de Zéa Beaulieu-April qui nous vient des rives de Rimouski. L’auteure nous parle des aphtes à venir, du fleuve au gris et des enfants trahis jusqu’à la meute –leurs indécences- et quelques ferveurs à espérer lorsqu’une lecture nous inculpe jusqu’à la moelle.

 

Goulka de Zéa Beaulieu-April from Geneviève Gosselin-G. on Vimeo.

 

Graphisme : Julien Hébert / Couverture : La Passe

 

 ***Le prix inclut les frais de poste, veuillez nous fournir toutes les informations nécessaires à l'envoi!