Ventres / Rachel Bergeron

$15.00

Rachel Bergeron nous offre, avec Ventres, son tout premier recueil de poésie, elle qui a toujours eu l’habitude de brûler ses carnets, car « la guerre n’appartient pas à l’art / tant qu’elle n’est pas finie ». Or, il y avait urgence de témoigner de l’existence de ces femmes qui ont « la malaria des nymphes », celles qui dressent « une maquette de [leur]s abus », ceux-là qui sont « silencieux, tricottés serrés ». Elles dont les « paumes font reculer les murs » et dont les « souffles battent la mesure des siècles » sont « à moitié rompues par la grâce » mais « fuyant la civière ». Elles en ont marre de ces « bouches affamées de surveillance » des hommes les « insultant de diagnostics » quand « le plafond laisse couler le sang des couples ». Un nous au féminin se décline et finit par dévoiler un je rendant hommage à sa mère avec la peur qu’elle sache qu’elle l’aime, car « elle en mourrait vraiment ».

fétéchistes des profondeurs
nous nous pénétrons les viscères
à nous en casser les doigts
comme nous sucerions notre pouce
jusqu'à cent ans

félines onanistes
nous nous interdisons de sortir
de notre hypervigilance
voulant tout toucher
de ce qui nous habite

nous nous psychanalysons à deux mains
les seins
la poirtine
les ventricules
une autopsie la nuit

Rachel Bergeron est née en 1987. Elle a travaillé dans le domaine de la périnatalité et poursuit présentement des études en sexologie. Ventres est sa première publication.

Le prix inclut les frais de poste, veuillez nous fournir toutes les informations nécessaires à l'envoi.

latournure.org