Nous sommes devenus ces gens - Catherine Anne Laranjo et Alexandros Tzortzis

$20.00

« Ça fait longtemps que la douleur lui fait peur mais maintenant quand elle raconte le mal comme un film
mon cœur se serre sans s’enfuir dans mes omoplates
mon ventre reste au milieu mes yeux ne tombent plus vers mon nez
mes sourcils se tiennent tranquilles, couchés, et mes lèvres ne se touchent plus.
Maintenant je voudrais
lui prêter chaque trait de mon visage (nos pères s’y tresseraient, muets, ce sont nous qui avons les mots)
je les déposerais doucement sur sa peau pâle la gaverais du soleil
un peu blessé qui se tient parce qu’on l’y aide

J’ai le privilège de faire partie de nous. »

 

Catherine Anne Laranjo vit à Montréal et vient au monde. Elle s’intéresse à la vie-poésie, à l’écriture voyageuse et aux espaces où ça (se) touche. On dit d’elle qu’elle a la maladie de la beauté mais c’est surtout qu’elle est fascinée par la lumière, les trous, la synchronicité, la vie nu-pieds, l’origami, Leonard Cohen, les murmurassions et ce que nous voyons ce qui nous regarde, qu’elle fomente et fermente tour à tour dans les mots et dans la vie.

Alexandros Tzortzis vit aussi à Montréal et vient autant au monde. Sa vie rayonne autour de deux mots : prendre soin. Du corps. Des êtres. Des couleurs, des ombres, des contours et de l’unicité de chaque espace-temps. Pour lui, la photographie doit autant servir à toucher qu’à informer, à faire voyager qu’à rapprocher, à ouvrir les yeux qu’à ouvrir les cœurs. Son travail donne à voir, entendre et sentir le bruit du monde, des mondes, ceux qu’il trouve sans chercher, sin querer queriendo they say.

 

*Le prix comprend les frais d'expédition*

**Le livre sera envoyé suite au lancement, ou vous pourrez le récupérer sur place lors du lancement**